Education nationale - Enseignement supérieur

Titre paragraphe

Education nationale - Enseignement supérieur
Un partenariat induit par le décret fondateur de Météo-France

Le décret du 18 juin 1993 créant Météo-France prévoit dans la liste des missions de l’établissement le fait de « (…) concourir, de manière générale, à l'enseignement de la météorologie ».

Météo-France est donc amené à coopérer avec le Ministère de l’Education Nationale,  de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et les organismes associés tels que Sciences à l’Ecole. Les services de l'Ecole Nationale de la Météorologie (ENM) sont sollicités pour la réalisation de plusieurs actions et projets en lien avec ce partenariat.

L'alimentation et les mises à jour du site Météo-Education

Les programmes scolaires, notamment en Sciences physiques ou Sciences et Vie de la Terre intègrent des références à la science météorologique. Afin de répondre aux besoins des enseignants, le site Météo-Education  a été créé  en 2009 en partenariat avec l’Education Nationale et le Centre National de Documentation Pédagogique.

Ce site  destiné en priorité aux enseignants mais accessible plus généralement à l’ensemble des usagers d’Internet fournit des ressources pédagogiques et des scénarios d’expériences réalisables en classe. Ces ressources sont utilisées par les enseignants pour présenter les points des programmes qui font référence à la météorologie ; plus généralement, elles leur permettent d’illustrer les concepts étudiés en mathématiques, physique ou sciences et vie de la terre par des phénomènes en lien avec la météorologie, le climat et ses évolutions.

L’assistance aux activités de Sciences à l’Ecole

Sciences à l’Ecole est un dispositif Ministériel dont l’objectif est de stimuler le goût pour les sciences et l’expérimentation scientifique au sein des établissements scolaires, pour l'ensemble des niveaux allant de l'école maternelle jusqu'au lycée. L’ENM contribue à la réalisation des projets et actions suivants :

  • Météo à l’Ecole : ce projet  a pour but la mise en place et l’exploitation d’un réseau de stations météorologiques au sein des établissements participants, l’animation du réseau ainsi créé et la mise à disposition des données obtenues via un site Internet. Chaque enseignant qui participe au projet est invité par Sciences à l'Ecole à suivre un stage de formation organisé dans les locaux de l’ENM et destiné à lui fournir les compétences indispensables pour réaliser les actions suivantes : installation de la station, recueil et partage des données dans le cadre du réseau ainsi constitué et exploitation de ces données dans le cadre d’activités pédagogiques.

 

  • Soutien à la participation française aux Olympiades de Géosciences (IESO) : il s’agit d’une compétition internationale ouverte aux élèves de terminale et qui porte sur 3 matières : géologie, astronomie et météorologie. L’ENM contribue par les actions suivantes :

 - rédaction de fiches relatives à chaque thème figurant au programme de météorologie. Ces fiches sont ensuite, via le site de Sciences à L’Ecole, mises à disposition des enseignants de lycées qui souhaitent préparer des élèves à cette compétition,

- fournitures de questions traitant de météorologie dans le cadre de la préparation du sujet du test qui permet de sélectionner les élèves participant aux épreuves finales,

- délivrance de sessions de formation en météorologie durant la semaine de préparation des élèves précités.

Le projet Tremplin des Sciences

Ce projet a été conçu par Météo-France et l’Ecole normale supérieure de Lyon (Institut français de l'éducation, IFÉ). Il a pour objectif d’utiliser la météorologie pour stimuler auprès des jeunes le goût pour les sciences et favoriser leur orientation vers les carrières scientifiques, en s’appuyant sur les constats suivants :

  • les phénomènes météorologiques sont proches des préoccupations quotidiennes des élèves (temps sensible, réchauffement climatique et ses conséquences),
  • ils constituent simultanément des applications de concepts scientifiques enseignés dans les programmes scolaires, notamment en mathématiques, physique ou sciences et vie de la terre.
  • Ils se prêtent bien à des méthodes d’enseignement reposant sur l’expérimentation.

Le projet a bénéficié d’un financement de l’ANRU (Agence Nationale de Rénovation Urbaine) obtenu à l’issue de l’appel d’offres « Programme d’Investissements d’Avenir/Action de Développement de la culture scientifique, technique et industrielle ».

La méthodologie retenue reposait sur les actions suivantes :

  • former en 3 ans (2014/2016) 150 enseignants de l’Education Nationale, en associant  méthodes traditionnelles et formation à distance.
  • produire des ressources pédagogiques et proposer des approches scientifiques reposant sur l’observation des phénomènes météorologiques
  • mettre ces ressources à disposition sur un site pérenne ; les 150 enseignants formés par Météo-France étant invités à s’appuyer sur ce site pour former leurs pairs au sein de leurs académies respectives.

Les trois stages prévus ont été réalisés entre avril 2014 et avril 2016 au sein de l'Ecole Nationale de la Météorologie. Ils ont permis aux enseignants de suivre,  de manière traditionnelle ou à travers les enregistrements disponibles sur le site Internet des formations sur les thèmes suivants :

  • Méthodes de prévision, observation, instruments et mesures, 
  • Climat et changement climatique,
  • Composition et physico-chimie de l'atmosphère, phénomènes de pollution atmosphérique.