Technicien Supérieur Instrumentation et Installation

Titre paragraphe

Technicien Supérieur de la Météorologie "spécialité Instrumentation et Installation"
Objectif de cette formation

Former les élèves aux métiers de technicien de maintenance ou d'installation à Météo-France.
A l’issue de la formation les étudiants seront capables de  :

  • mettre en œuvre ou contrôler le montage, l’installation de la maintenance et  l’évolution des instruments de mesure, des équipements de transmission
  • s’assurer de la qualité de la mesure des paramètres météorologiques

Durée de la formation : 2 ans

Organisation de la formation

Les deux années de formation peuvent être réalisées selon deux parcours différents.
C’est une commission d’évaluation des compétences qui dirige chaque étudiant vers un des deux parcours en fonction de son profil.

Parcours 1 :
Pour les candidats recrutés qui n'ont que le bac STI 2D ou qui ont suivi des études supérieures qui ne correspondent pas aux prérequis exigés pour aborder tout de suite la formation instrumentale météorologique
    1ère année : Suivi de la première année de DUT Mesures physiques à l’IUT Rangueil Toulouse 3
    2nde année : scolarité à l'ENM - formation en installation et mesures spécifiquement météorologiques

Parcours 2 :
Pour les candidats recrutés qui ont déjà suivi une ou deux années après le bac dans le domaine de la mesure physique (par exemple, un DUT de mesures physiques) 
    1ère année : scolarité à l'ENM - formation en installation et mesures spécifiquement météorologiques
    2nde année : pré affectation opérationnelle dans un service de maintenance régionale dans un centre technique.

Contenu de la formation à l’ENM

L’année de formation à l’ENM est structurée en deux semestres.
Chaque semestre validé équivaut à  30 crédits ECTS.
Les enseignements sont ventilés en unités d’enseignement (UE), cohérentes quant au contenu et pondérées par des crédits «ECTS» équilibrés du point de vue du temps de travail. L’attribution des crédits s’appuie sur les évaluations et les appréciations dans chaque matière.

    Semestre 1 :
        UE1.1 : Météorologie (12 ECTS)
            Mesure et capteurs/Météorologie générale/Observation/Météorologie satellitaire/
            Analyse-prévision-assistances/Nivologie
        UE1.2 :Sciences et techniques fondamentales (13 ECTS)  
            Électricité/Transmissions/Téléinformatique_et_réseaux/Informatique/
            Stations_automatiques/Système d’acquisition/Plan de maintenance
        UE1.3 : Langues et SHS (5 ECTS)
            APP d’intégration/Communication/Droit/Anglais
    Semestre 2 :
        UE2.1 : Connaissances professionnelles (15 ECTS)
            Mesure et capteurs/Capteurs aéronautiques et temps présent/CEM/Stations automatiques/
            Méthodes de maintenance/Atelier de maintenance/Radar
        UE2.2 : Compétences professionnelles (6 ECTS)
            Habilitation électrique/Travail en hauteur/SST/Conduite de travaux/Anglais/
            sensibilisation aux RPS
        UE2.3 Stage professionnel (10,5 ECTS)
            Stage de fin de scolarité

Les points forts de la formation

Des matières de cœur du métier : de l'instrumentation, des techniques instrumentales et de l'installation. Mais aussi une formation en sciences météorologiques, des visites, des stages, des activités terrain, des projets.

Les conditions d’accès

Par concours externe ou interne ou sur dossier pour le recrutement de travailleurs handicapés cliquez pour plus de détails.

Quels débouchés

Les techniciens supérieurs de la météorologie, spécialité Instrumentation et Installation sont des fonctionnaires de Météo-France.

Dans les domaines
  • Maintenance préventive ou curative
  • Matériels spécifiques particulier comme les radar, les lasers, etc
  • Informatique, programmation,
  • Traitement de données techniques, mise au point d'équipement, recettes de matériels
  • Télécommunication, transmissions, système d'acquisition
  • Infrastructure, marché, logiciel de DAO
Où ? Dans

Les maintenances régionales métropolitaines
        Bordeaux, Rennes, Lyon, Strasbourg, Aix-en-Provence, Lille, Paris St Mandé, etc...

Les maintenances régionales outre-mer
        La Guyane, les Antilles, les Terres Australes, etc...

Des services particuliers
       CNRM Centre de recherches météorologiques à Toulouse
       DSO Direction des systèmes d'observations à Toulouse
       CMM Brest Centre de Météorologie marine Brest
       CEN Centre d'étude de la neige Grenoble
       CMS Centre de Météorologie spatiale de Lannion
       SAFIRE (Avions de recherche)